D’autres préoccupations relatives à d’autres enjeux

Les phénomènes politiques sont conjoncturels et, par nature, changeants. Un intérêt disproportionné pour les facteurs politiques des violences ethniques comporte le risque d’empêcher de déceler ce qui est permanent et structurel dans leur persistance. Au-delà de leurs différences, en effet, il existe des facteurs structurels communs aux violences ethniques. La persistance de ces dernières est due à ces facteurs structurels plus qu’à la compétition politique à laquelle la violence ethnique est trop souvent associée. Pour tenter d’identifier ces phénomènes structurels, cette étude se concentre sur la violence au Katanga qui oppose régulièrement communautés kasaïennes et katangaise

The “Balkanization” of the Democratic Republic of Congo

Taking a historical and ethnographic perspective, this study looks at the longue durée of the phenomenon. It demonstrates that each time the country goes through political crisis, the spectre of “balkanization” rises anew. The debate’s protagonists denounce an international conspiracy using Rwanda to partition the DRC. Others criticize Kinshasa’s inability to develop the country and suggest federalism or balkanization. Despite discussions, most Congolese do not see balkanization as an option due to fears of invasion. Therefore, the debate remains open.

La « Balkanisation » de la République Démocratique du Congo

Ce rapport discute d’abord du concept de balkanisation et de ses applications à la République Démocratique du Congo. Ensuite, il inscrit le discours autour d’un potentiel démembrement de la RDC dans une perspective historique. Enfin, il propose une explication à la survivance, au fil du temps, des tendances séparatistes en RDC. Ce rapport inscrit ce débat sur la longue durée. Il a donc été utile de compulser la littérature disponible et de procéder à une recherche de terrain dans une perspective ethnographique.

Vacuum Governance in Eastern DRC

This report investigates the social and security dynamics in Shabunda territory (Democratic Republic of the Congo). Located in westernmost South Kivu province and bordering Maniema province, Shabunda is an isolated,
enclaved region that has known high levels of insecurity consequent to the activities of residual armed groups known collectively as the Raia Mutomboki.

Un « vase clos » à l’Est de la République Démocratique du Congo

Ce rapport est consacré à l’analyse des dynamiques sociales et sécuritaires dans le territoire de Shabunda au Sud-Kivu (RD Congo). Située dans l’extrême ouest de la province, à la lisière de la province du Maniema, Shabunda est une région enclavée en proie à l’insécurité perpétrée par des groupes armés résiduels issus des milices Raïa Mutomboki.

Aid Seen from the Bottom

This report investigates community perceptions of the actions carried out by NGOs in Eastern DRC, in Kalehe and Uvira (Ruzizi Plain) territories. These two areas are characterized by a significant presence of humanitarian, development and peacebuilding organizations (NGOs, UN agencies, etc.), along with armed group activism.

Les ONGs vues par le bas

De nombreuses Organisations Non-Gouvernementales (ONGs) œuvrent pour répondre aux crises multiformes dans l’Afrique des Grands Lacs. Ce rapport analyse les représentations communautaires quant aux actions de ces acteurs à l’Est de la RDC, dans les territoires de Kalehe et Uvira (Plaine de la Ruzizi), deux zones caractérisées par la forte présence d’organisations dans les secteurs de l’humanitaire, du développement et de la promotion de paix.